Moteurs de recherches écoresponsables

Tu as déjà entendu parler de la pollution numérique engendrée par les « nouvelles » technologies et tu te demandes quelles sont les solutions pour y remédier ? Tu ne le savais peut-être pas, mais il existe des moteurs de recherches écoresponsables qui constituent de véritables alternatives écologiques et éthiques aux géants d’Internet.

La pollution numérique

Naviguer sur le web n’est pas sans conséquence sur l’environnement. En consommant 10 à 15% de l’électricité mondiale, soit autant que l’aviation, Internet est l’un des plus gros pollueurs de la planète. Le 12 janvier 2021, le Sénat a d’ailleurs adopté une proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France.

Qu’est-ce un moteur de recherches écoresponsable ?

D’abord, un moteur de recherches, c’est un outil qui permet d’effectuer des recherches sur le web à partir de mots-clés. Sur le podium, on retrouve Google, le plus utilisé, Bing, celui de Microsoft et Yahoo, un des plus anciens. À leurs côtés, des moteurs de recherches alternatifs de type écologique et/ou éthique ont vu le jour. Afin de compenser leur empreinte carbone (car ils ne sont pas forcément moins polluants), les moteurs de recherches écoresponsables utilisent leurs revenus pour soutenir des actions écologiques et sociales tout en préservant (plus ou moins) la vie privée de leurs utilisateurs.

Ecosia, Lilo, DuckDuckGo… Qui sont-ils ?

Compensation carbone, éthique, pertinence des résultats, respect de la vie privée… Il existe un large choix de moteurs de recherches alternatifs.

Ecosia, c’est le moteur de recherches allemand qui plante des arbres partout dans le monde ! Et ce, toutes les 45 recherches… Plus de 138 millions d’arbres ont été plantés à l’heure où l’on rédige ces lignes. Moteur de recherche français et solidaire.

Lilo soutient une centaine de causes sociales et environnementales. Mieux que ça, ce sont les utilisateurs qui choisissent comment sont reversés les revenus publicitaires. Depuis la création de Lilo en 2014, plus de 4 millions d’euros auraient déjà permis de financer des projets solidaires.

Créé par des étudiants de Polytech’Nantes, Ecogine est lui aussi un moteur de recherche associatif dont les bénéfices sont reversés à des associations environnementales choisies par le vote des internautes.

Mais dans la lutte contre le tracking publicitaire, l’américain DuckDuckGo est le numéro 1 ! La plupart des moteurs alternatifs fonctionnent avec l’algorithme de Google (Lilo, Ecogine, etc.) ou Bing (Ecosia, etc.).

Et toi, quel(s) moteurs de recherches utilises-tu ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.