Tout savoir sur la psychologie des formes

Design graphique, création d’affiches ou de logos… Les formes, comme les couleurs, sont chargées de significations. Elles influencent notre perception des choses plus ou moins consciemment. En graphisme, pour donner du sens, on ne prend pas les formes à la légère. Mais alors, comment affectent-elles nos modes de pensée ?

Les formes délivrent un message

D’abord, il faut savoir que l’on distingue trois formes géométriques primaires : le cercle, le triangle et le carré. Figure parfaite selon Pythagore, le cercle conduit à un sentiment d’unité, de partage et de convivialité. Les formes arrondies sont aussi synonymes de douceur, de plénitude et de créativité. Le triangle est plus dans l’énergie, il est dynamique, harmonieux. Le carré, lui, symbolise l’équilibre. De manière générale, les pointes (triangle, losange, etc.) ou les angles (carré, rectangle, etc.) induisent la force et la stabilité. Et comme la forme ovale, le losange se rapporte à la féminité. Au-delà de 4 côtés, les formes géométriques deviennent plus complexes. Pour autant, elles peuvent représenter une certaine polyvalence ou une expertise, notamment pour représenter les métiers scientifiques.

Et les lignes ?

Les lignes ne sont pas des formes géométriques à proprement parler, mais elles ont aussi une symbolique forte. Ainsi, la ligne horizontale rapporte à la sérénité alors la ligne verticale représente plutôt la force et la rigueur. En mouvement, la ligne diagonale est dynamique. D’ailleurs, on l’utilise souvent pour faire référence à une progression.

La théorie de Gestalt

Pour celles et ceux qui n’ont pas fait allemand LV1, sachez que « Gestalt » signifie « forme ». Fondée en 1920, la théorie de Gestalt (aussi appelée « lois de Gestalt ») s’intéresse à la perception visuelle. Selon la théorie de Gestalt, le tout est différent de ses parties. Aussi, nous aurions tendance (ou plutôt notre cerveau) à vouloir donner un sens à des formes qui, au départ, n’ont pas spécialement de signification particulière. D’autant que les variables s’attachent bien souvent à une vision propre où se mêlent l’intuition, la mémoire… De manière plus globale, l’école de la psychologie des formes va jusqu’à défendre une conception de la pensée. La forme est ainsi considérée comme le cadre mental par lequel la pensée humaine appréhende le monde.

Les formes évoquent un sentiment

Si l’on part du postulat que les formes n’ont pas de signification comme le sous-entend l’école de la psychologie de la pensée allemande, alors comment expliquer qu’elles sont capables de provoquer une émotion, un sentiment ? Sans aller jusqu’à décrypter le sens caché des formes, mais aussi des couleurs puisque l’un n’a de réelle résonnance qu’au contact de l’autre, la perception relève bien de la psychologie. Ainsi, on peut être plus ou moins sensible à un univers graphique. L’important n’est donc peut-être pas tant le sens commun. Une identité visuelle n’est pas toujours perçue comme on l’imagine au départ. Certains y trouveront des significations que d’autres ne voient pas, et inversement. Car l’interprétation, mais aussi l’appréciation, est subjective. Quoi que l’on en pense, le hasard n’a pas sa place dans la création graphique, car c’est comme un fil rouge. À défaut d’évoquer les mêmes sentiments, le simple fait d’évoquer un sentiment et de délivrer le bon message est la preuve qu’il se passe bien quelque chose.

Besoin de créer ton logo ? De développer ton site internet ? De définir l’identité visuelle de ta marque ? Le packaging d’un produit ? Le mieux, c’est encore de te rapprocher d’un graphiste professionnel afin de profiter de son expertise pour t’accompagner dans le développement de tes projets visuels. N’hésite pas à me contacter pour en discuter.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.