8 conseils pour se lancer en freelance

Développeur informatique, data analyst, graphiste, traducteur, community manager… Tu as le projet de devenir freelance pour te libérer des contraintes liées au travail en entreprise et exprimer pleinement ton expertise ? Voici 8 conseils pour bien se lancer !

1. Faire un bilan de compétences

Tout le monde n’est pas fait pour travailler en freelance. Mais si tu es organisé, rigoureux, autonome, capable de polyvalence et d’expertise dans ton domaine d’activité, fonce !

2. Choisir sa forme juridique

Entreprise individuelle sous le régime de la micro-entreprise, société, portage salarial… La forme juridique permet de définir ton statut de futur freelance. Pense aussi à vérifier toutes les aides financières disponibles !

3. Définir son business plan et ses cibles

Étude de marché, secteurs d’activité visés, tarif journalier moyen, délais d’exécution…N’improvise pas ! Le business plan est déterminant dans la réussite d’une activité en freelance.

4. Construire son image de marque

Nom commercial, nom de domaine pour ton site internet, charte graphique, optimisation de ton profil LinkedIn… L’objectif est de créer et faire connaître ton identité sur le web et au-delà.

5. Utiliser les plateformes

Malt, 404works, kang, freelancer, LeHibou… Plus ou moins spécialisées, les plateformes de freelancing mettent en relation des freelances aux profils variés avec des entreprises. Le plus souvent, c’est gratuit pour les freelances, mais payant pour les clients.

6. Tout miser sur le networking

Pour réussir en freelance, tu dois soigner ta e-réputation, activer ton réseau, être actif sur les réseaux sociaux, mais aussi assister à des évènements de networking. En clair, il faut saisir toutes les occasions pour améliorer ta visibilité.

7. Établir une stratégie de prospection

Site internet, réseaux sociaux pro’, carte de visite… Trouver des clients ne s’improvise pas. Voilà pourquoi il est important de bien définir ta cible de clientèle, car cela va t’aider en phase de prospection.

8. Faire de la veille

Faire la veille de ses concurrents, c’est bien, mais faire la veille de son marché pour suivre les tendances et mieux connaître ses clients, c’est encore mieux. La veille est donc un outil indispensable.

À toi de jouer !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.